• fr
    • en

+33 02 33 98 17 70

Tournage et fraisage

SERODEM vous accompagne dans tous vos besoins d’usinage de haute précision avec des techniciens experts en tournage et en fraisage.

Ainsi, nous réalisons toutes vos pièces mécaniques de petites, moyennes et grandes dimensions, quel que soit votre secteur d’activité.

Avec des équipements de pointe et des techniciens régulièrement formés sur les techniques les plus récentes, nous vous garantissons un rendu optimal et des délais respectés.

Serodem possède une diversité de fraiseuses à commandes numériques et traditionnelles pour réaliser toutes les opérations de fraisage et tournage prévues dans les gammes de fabrication.

Dotée d’un parc machine en CN (3 axes et 5 axes) et traditionnel, avec des compétences d’usinage sur tous types de matériaux (aciers, inox, aluminium, cuivreux, matières plastiques), l’activité fraisage permet de répondre à la production de pièces techniques à l’unité ou en petites séries. 

Les moyens de production

Tours commande numérique :

  • MAZAK Capacité : Ø250 x 600 et Ø250 x 600
  • GILDEMEISTER CTX400 Capacité :

Centres d’usinage :

  • MAZAK (3 axes) Capacité : X=1200, Y=500, Z=530 à X=2000, Y=1150, Z=700
  • DMG (5 axes) Capacité table : Ø650 et 800 x 650.

Quelques réalisations

Le tournage fraisage est un procédé d’usinage par enlèvement de matière par copeaux. Le terme regroupe deux processus :

  • le tournage : la pièce en rotation est érodée avec un outil de coupe en translation, cela permet de créer des surfaces de révolution (extérieures ou intérieures), des surfaces planes, ou encore des filetages ;
  • le fraisage : la pièce en translation suivant 3 axes est attaquée par un outil rotatif de coupe (une fraise), le procédé est utilisé pour la réalisation de trous, d’alésages, de pièces de révolution ou prismatiques, ou encore des profils spécifiques tels que des engrenages, des cames, des hélices, etc.

Les machines-outils dédiées sont des tours pour le tournage, et des fraiseuses, ou machine 3 axes, pour le fraisage.

Avec le développement des commandes numériques (CN), sont apparues des machines d’usinage 5 axes : 3 axes de translation et 2 axes de rotation, tous pilotables. Ces machines permettent de combiner simultanément des opérations de tournage et de fraisage : le tournage fraisage. Cela permet le fraisage d’une surface courbe sur une pièce en rotation sur son axe.

Cette technologie utilise des outils courts et permet d’attaquer la pièce dans toutes les directions en une seule opération.

En fonction des outils de coupes, ces procédés s’appliquent sur de nombreux matériaux, qu’ils soient métalliques, plastiques ou naturels comme le bois.

Les méthodes de tournage fraisage incluent les méthodes de tournage, de fraisage et la combinaison simultanée des deux.

Le tournage se compose des méthodes de tournage extérieur et intérieur. Elles consistent en l’enlèvement de la matière sur les surfaces, respectivement extérieures et intérieures de la pièce. Les opérations les plus courantes vont être le rainurage, le dressage, le chariotage ou le filetage pour le tournage extérieur. Pour le tournage intérieur on aura principalement l’alésage, le pointage, le centrage et le rainurage.

Les principales méthodes de fraisage sont le surfaçage, le profilage, l’épaulement et le rainurage.

La combinaison du tournage et du fraisage dans une seule machine quatre ou cinq axes permet d’associer les différentes méthodes et d’usiner des formes 3D complexes inaccessibles aux machines de tournage ou de fraisage traditionnelles.

Associer les deux procédés d’usinage, tournage et fraisage, autorise un traitement des pièces plus rapide, précis et complexe.

Le démontage d’outil ou changement de machine est évité et permet un gain de temps. Le risque de sortir des tolérances requises est diminué grâce à la réduction des manipulations et ajustements. Au final, la rentabilité du process de fabrication est améliorée pour l’entreprise.

Le tournage fraisage permet de réaliser, sur une même machine, des pièces 3D complexes tels que des pièces excentriques, de surfaces coniques, planes ou cylindriques, mais aussi des alésages ou des gorges profondes.

D’une manière générale, l’utilisation d’outils plus courts et un meilleur contrôle des déplacements permet une précision accrue de l’usinage.

La capacité des machines 5 axes à usiner des pièces complexes trouve notamment des applications dans les entreprises des secteurs de l’automobile (en particulier des petites séries en sport automobile) ou de l’aéronautique (par exemple pour des pièces structurelles d’aluminium pour avion), dans la fabrication de matrices et de moules (entreprises d’emboutissage ou d’injection plastique) ou encore dans le secteur médical (prothèses).

Par exemple, la fraise peut être programmée pour se déplacer dans deux directions pour produire des surfaces excentriques comme des cames sur des arbres. Ils trouvent leur application pour les moteurs à pistons à quatre temps dans le secteur automobile.

Ou encore, avec la combinaison simultanée du mouvement de 2 ou 3 axes pour la pièce et 1 ou 2 axes pour l’outil, ce procédé fabrique des formes complexes comme des aubes de turbines pour le secteur aéronautique.